La crise du Coronavirus, a éclaté dans un monde, en mutations permanentes, de plus en plus rapides, survoltées par des niveaux surréalistes en efficacité et vélocité des Systèmes d’information et de l’intelligence artificielle. Nous avons vu que ce virus a ébranlé des certitudes et a remis en cause la confiance absolue, qu’on pensait acquise. Il a perturbé nos habitudes de vie. Il nous a questionné sur la morale et le sens de notre évolution.

Encore une fois, l’Humanité vaincra !

Toutefois, elle retiendra plusieurs leçons, et de mises en garde fondamentales, de la nécessité de préserver l’essentiel de la vie et de la santé. Elle accusera réception des rappels à l’ordre, pour humaniser davantage toute évolution. Elle mettra en cause les rapports parfois trop matérialistes ou clientélistes, afin de solidariser davantage les Hommes et surtout réinventer les rapports et innover, de sorte à ce que l’intelligence profite à tous.

Le progrès n’est réel que s’il est partagé par tous. Que ses bénéfices sont répartis entre la famille, l’économie, la société et l’environnement. Que ses bienfaits sont équitablement obtenus, par les riches comme par les pauvres, par tous les pays du monde.